Comme un poisson dans l’eau

Comment être heureux ? C’est à peu près la question que tout le monde se pose et qui donne un but à la plupart des personnes. Je maintiens que c’est une question dont la réponse est très personnelle, même si ça tourne toujours autour de sujets identiques, à savoir la santé, l’amour, l’argent et la sécurité. Aujourd’hui j’aimerais développer davantage l’aspect « amour » dans cette Newsletter.

Beaucoup de personnes viennent chez moi pour un travail personnel sur elles concernant cette thématique. Elles se battent contre leur sensation de solitude, leurs frustrations ou leurs relations compliquées, que ces relations soient amoureuses, familiales, amicales ou professionnelles.

C’est un fait établi que nous avons besoin d’amour durant tout notre vie. Un enfant qui ne reçoit aucun amour d’une manière ou d’une autre meurt tout simplement. En bas âge, ce sont les parents et les proches qui sont responsables de cet échange d’amour. Plus tard il commence à découvrir son propre pouvoir de donner et de recevoir de l’affection. Il essaie d’interagir avec cet amour pour être le plus heureux possible. Et comme nous ne vivons pas dans un monde de bisounours, en dehors de pouvoir lier des amitiés magnifiques, des complicités qui nous accompagnent toute notre vie, nous serons également blessés et déçus par des personnes qui nous entourent.

Et souvent, étant adulte nous avons construit des « barrières de sécurité » pour éviter d’avoir mal ou d’être déçu. Certaines personnes ont tendance à devenir méfiantes, d’autres ne s’engagent plus, ou au contraire sont prêtes à tout pour recevoir une miette d’amour. Mais finalement ces comportements ne nous permettent pas d’être heureux. Nous devons laisser tomber nos protections, s’ouvrir aux gens que nous rencontrons et échanger l’essence de nous-mêmes. Les relations ne sont pas basées sur un calcul ou une stratégie, c’est la rencontre magique qui se produit entre deux êtres vivants. Et même une amitié d’enfance n’a jamais fini d’évoluer et peut encore produire des étincelles.

Il est vrai que ça nous demande du courage, constamment. Nous devons être prêts à lâcher nos certitudes et oser prendre le risque de nous donner et d’accepter de recevoir l’autre tel qu’il est, sans jugement préalable. Et ça nous oblige à faire confiance à la vie et à notre capacité de gérer celle ci. Et comme vous pouvez le voir, ce n’est pas une mince affaire. Mais je maintiens que ça vaut la peine, car c’est ainsi que nous nous approchons de notre but : une vie heureuse. Même la science l’approuve, il suffit de regarder la vidéo dont j’ai mis le lien en bas.

Juste encore une chose. Je suis intimement convaincu que ce n’est pas seulement les relations en tant que telles qui nous rendent heureux et en plein santé. C’est aussi cette lutte pour des relations saines qui valide notre engagement et renforce notre estime de nous-mêmes. Et c’est extrêmement important pour notre métabolisme hormonal et donc notre bien-être.

Une très belle définition de l’amour avec toutes ces interrogations par Jacques Salomé

Une étude sur 75 ans concernant le bonheur:

Vous aimez cet article ?

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Partagez sur Linkdin
Partagez sur Pinterest

Laissez votre commentaire

Parlons de vous

Qu'aimeriez-vous clarifier?

Les questions me sont envoyées par e-mail. Je réponds personnellement à chaque demande. 

Vos informations sont traitées en toute confidentialité et sécurité